Échapper à l’angoisse par Julianne Grin (1er prix 2022)

La voilà qui revient. Cette angoisse familière, qui noue mon ventre, qui oppresse ma poitrine. Depuis le temps, je devrais avoir l’habitude de ses allées et venues, mais malgré tout, elle arrive toujours à me prendre par surprise. Maintenant qu’elle est là, je reconnais les symptômes qui annoncent que la…

Lire la suite

Le futur a pris le pas par Héloïse Margot (1er prix 2021)

Je fouille dans mon tiroir, celui où rien ne se trouve, c’est pour cela que l’essentiel s’y trouve. Derrière ma feuille d’impôts inachevée, mes notes d’université et tout un bric-à-brac, c’est ici que je l’ai trouvé. J’ai trouvé ton pin’s. Le vieux pin’s « No Future » que tu avais…

Lire la suite

L’Aube, l’apogée de la nuit par Aurore Kleisl (1er prix 2020)

J’arrive à 21h00 précises. La foule est déjà en pleine effervescence. La musique est assourdissante. Les lumières m’aveuglent, même dans l’obscurité. Je vais directement au bar et commande un rhum-coca. Je n’attends personne. Qui me rejoindrait ? Moi, le garçon solitaire et étrange, que personne ne connaît vraiment. Inconnu de…

Lire la suite

L’essentiel par Emilie Badoux (2e prix 2020)

C’était un samedi matin. Avril et sa douceur printanière étaient accompagnés, et cela depuis plusieurs jours, d’un vaste ciel bleu lavé de tout nuage, dans lequel brillait de mille feux l’astre solaire. Partout se répandait un doux parfum de fleurs, chatouillant les narines de leurs fines particules qui virevoltaient dans…

Lire la suite

Bancales par Maëlline Rochat (1er prix 2018)

Ella est assise sur un banc de la Place Neuve. Celui sous la fenêtre du numéro huit. C’est un vieux banc en bois usé dont la peinture verte s’écaille année après année. Sur les trois planches qui constituent l’assise, il en manque une et une autre est bancale et grinçante.…

Lire la suite

La Bête par Audrey Golliard (2ème prix ex aequo 2018)

Sept heures cinquante-quatre. L’homme s’était levé tôt. Il ne s’était pas préparé comme il en avait coutume; en sortant de chez lui en trombe, il avait à peine eu le réflexe de saisir son manteau et de le jeter sur son dos fatigué. Aussitôt, il s’était précipité dans les rues…

Lire la suite