Introduction

1. Voyages d’études

La troisième année gymnasiale est l’occasion pour les élèves d’organiser un voyage d’études. Celui-ci a généralement pour but de couronner un cycle tout en intégrant une démarche pédagogique et culturelle.

Les objectifs du voyage sont aussi en lien avec l’apprentissage du voyage et de la vie en commun, puisqu’il s’agit, pour les élèves, d’organiser un voyage, de découvrir une nouvelle culture, de s’enrichir au contact de l’autre et de vivre ensemble, le tout dans un cadre posé par le gymnase.

Cependant, si l’apport culturel et pédagogique des voyages d’études est indéniable, ils sont parfois peu compatibles avec une approche durable du tourisme. En effet, ils ont bien souvent pour destination une capitale européenne occasionnant ainsi une consommation très importante d’énergie et provoquant des rejets massifs de CO2, notamment par le fait que les déplacements se font, la plupart du temps, en avion.

Ainsi, est-il possible d’imaginer un voyage d’études qui permette à la fois de conserver les dimensions culturelles et pédagogiques tout en étant le plus durable possible ?

2. Voyage d’études durable : utopie ou réalité ?


Céline Hostettler, 3M10

C’est sous ce titre et compte tenu de la décision des Nations Unies qui ont proclamé l’année 2017 comme « Année internationale du tourisme durable pour le développement » que Céline Hostettler, 3M10, a décidé de se lancer, pour son travail de maturité, dans une démarche originale qui a consisté a organiser, avec sa classe, un voyage d’études « le plus durable possible ». L’objectif de ce travail était double :

  1. Proposer une démarche concrète « sur le terrain » pour voir en quoi un voyage d’études « le plus durable possible » est envisageable;
  2. Constituer un exemple concret qui pourrait être reproduit par d’autres classes du gymnase ou dans d’autres écoles.

L’enjeu est donc ici de présenter le travail de Céline Hostettler et de la 3M10. Ainsi, pour découvrir plus en détail comment ils ont organisé leur voyage, vous pouvez consulter les liens suivants :

  1. Le contexte
  2. Le projet
  3. Les résultats

Classe 3M10 : (debout, de g. à d.) Charles Rohrbasser (maître de classe), Jennifer Schneider, Céline Hostettler, Inès Narbel, Selma Ramic, Sophie Künzi, Céline Da Costa Cravihno, Anissa Sujito, Jonah Erickson (assis, de g. à d.) Mubina Mehmedovic, Lea De Stefano, Aline Mairhofer, Vanessa Rochat, Vanina Zogg, Méribé Estermann, Elena Santia.

 

A la suite de ce projet, plusieurs classes ont fait le choix d’un voyage de bac en train pour se rendre par exemple à Budapest (2018) ou à Prague (2019).